Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2019 7 11 /08 /août /2019 15:09
une chronique sur mon premier né qui a bientôt 15 ans et continue sa vie puisqu'on a même fait une 2 e édition !

Alexandra B Chroniqueuse blogueuse

19 h

Ma dernière chronique en ligne

Olivier Kourilsky (alias Docteur K) est un auteur français, né le 1er avril 1945. Et non ce n’est pas une blague, mais c’est peut-être pour cela qu’il est rempli d’humour. D’ailleurs il ne rate pas une occasion pour s’adonner à l’auto dérision et faire rire ses collègues. Olivier Kourilsky est médecin néphrologue, professeur associé au Collège de médecine des Hôpitaux de Paris.

Après un premier échange virtuel, j’ai eu la joie de le rencontrer au Forum du livre de Saint-Louis cette année.

Il a participé à plusieurs émissions télévisées comme le Magazine de la santé, C dans l’air et fut promu au grade de Chevalier de l'ordre de la Légion d’honneur en 2005.
Il a reçu le Prix Littré en 2010 pour la publication de « Meurtres pour de bonnes raisons ».

Bien qu’il savait déjà à l’âge de 10 ans qu’il deviendrait médecin, c’est également un grand passionné de musique. Homme au grand coeur, il décide de créer, avec des amis, une association qui organise des concerts pour les malades, les maisons de retraites et d’autres établissements de soins. Parce que c’est bien connu, la musique guérie les âmes.

Olivier KOURILSKY se lance tardivement dans l’écriture, mêlant son univers médical à l’univers policier qui l’a toujours fasciné. Il y ajoute de vrais faits réels, ce qui rend ses histoires plus réalistes.

« MEURTRE A LA MORGUE » est son premier roman policier qui se déroule dans les années 60 et met en scène des étudiants en médecine.
Il est inutile de connaître les termes médicaux pour comprendre l’histoire ce qui est un bon point. C’est un univers que je découvre avec plaisir, tout comme l’auteur.
Tout commence avec le meurtre d’une jeune femme dont le corps a été retrouvé à la morgue et par la suite, l’exécution d’un innocent.
Quelques scènes coquines viennent pimenter l’intrigue et « égayer » le côté sombre des meurtres.
Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, peut-être parce qu’ils sont trop nombreux.
Pour un premier livre d’un auteur dont je n’avais encore rien lu, c’est une belle découverte, même si l’intrigue aurait pu être un peu plus approfondie.
Pour ceux qui sont friands de meurtres, vous serez servis !
Et quand il n’y en a plus, il y en a encore, avec un dernier rebondissement. Une fin surprenante et totalement inattendue.
Dernier petit plus, l’écrit qui figure à la fin du polar, sans lien avec l’histoire précédente. Un petit passage de vie réelle qui m’a beaucoup touché.

Ses œuvres :
- « Meurtre à la morgue » (2005)
- « Meurtre avec prémédication » (2007)
- « Meurtre pour de bonnes raisons » (2009).
Après la trilogie "Meurtres", le docteur K a attaqué une série "Homicides".
- « Homicide par précaution (2010)
- « Dernier homicide connu » (2012)
- « Homicide post mortem » (2013)
- « Le septième péché » (2014)
- « L'étrange Halloween de monsieur Léo » (2016)
- « Marche ou greffe! » (2018)
- « La médecine sans compter » (2019).

Un écrivain à découvrir si vous aimez le milieu médical autant que les romans policiers.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du Docteur K
  • : tout sur les polars du Docteur K
  • Contact

Profil

  • auka
  • médecin chef du service de néphrologie dialyse au centre hospitalier sud francilien de 1982 à 2009, j'écris des romans policiers médicaux (  9 parutions depuis 2005...)
  • médecin chef du service de néphrologie dialyse au centre hospitalier sud francilien de 1982 à 2009, j'écris des romans policiers médicaux ( 9 parutions depuis 2005...)

Recherche

Liens