Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Le Quotidien du médecin ( 7 fév 2012)

QuotidMedecin_DHCOK-copie-1.jpeg

 

Mercredi 28 décembre 2011 3 28 /12 /Déc /2011 20:17

www.polardeuse.com

Les échos du monde du polar (Mireille Eyermann)

Dernier homicide connu

Dernier-homicide-connu.jpg Dernier homicide connu d'Olivier Kourilsky aux éditions Glyphe.

Un producteur de films X et un proxénète sont sauvagement assassinés coup sur coup. Les prélèvements d’ADN accablent un prêtre de Saint-Séverin. Mais pourquoi l’homme d’Eglise mènerait-il une telle croisade contre le vice ? Et qui est la mystérieuse inconnue qui envoie des messages aux victimes le jour de leur mort ? Claude, la jeune chef de groupe de La Crime, doit résoudre l’enquête si elle veut gagner le respect de toute l’équipe.

Dans ce nouvel épisode de sa saga policière, Le Docteur K (Prix Littré 2010 pour son 4ème livre "Homicide par précaution"), nous entraîne dans le dédale des stations fantômes du métro parisien

C'est donc le cinquième roman du Dr Olivier Kourilsky que j'ai entre les mains, mais le tout premier que je lis et je le dis tout de suite j’ai terminé ce bouquin en 3 heures. Une histoire solide, bien écrite. Un parti pris dans l’organisation du roman : on sait dès le départ qui est le meurtrier mais ce n’est pas le plus important. Tout l’intérêt est de suivre la traque de la brigade policière et c’est une véritable chasse à l’homme qui s’organise. Le récit est monté comme un véritable scénario (de la graine de téléfilm…), il n’y a pas de temps mort et si certaines ficelles sont un peu grosses cela ne m’a pas dérangé car ce roman est bourrés de rebondissements. Les personnages, même s'ils ne sont pas forcément très fouillés sont bien campés, et j’ai beaucoup aimé celui de la jeune chef de groupe (que j'espère bien retrouver dans un prochain opus). On découvre également le milieu des sous-sols parisien et cela m’a ramené quelques années en arrière dans l’ambiance du film Subway.

En bref un livre agréable à lire, bien documenté qui vous fera passer un très bon moment.

 

 

 

Samedi 7 janvier 2012 6 07 /01 /Jan /2012 17:16

Le blog de Blandine Kennedy

On en parlait, il est enfin sorti en librairie : Dernier homicide connu, le 5ème polar du Dr K

Depuis 2005, le genre policier s'est enrichi d'un écrivain pas comme les autres. Avec Meurtre à la morgue paru aux éditions Glyphe, Olivier Kourilsky, alias Dr K, entre dans l'arène, et récidive.

Quatre romans plus tard, et un prix Littré obtenu en 2010 pour Meurtre pour de bonnes raisons (2009), la compétition féroce non seulement ne le décourage pas, mais agit comme un aiguillon.

Alors que Homicide par précaution sort en 2010, son cinquième opus est déjà en cours d'écriture.

 

DHC COUV.HR (3)

Mettant de côté son univers familier qu'est le milieu hospitalier, le Dr K choisit pour ce nouveau roman celui du proxénétisme. Ses héros sont immédiatement attachants ; Louis Auffret, un prêtre au passé traumatisant qui le lie à son frère Charles et au destin tragique ; Claude, la nouvelle chef de groupe de la Crime, qui doit à tout prix faire ses preuves face à son équipe. Les personnages sont saupoudrés de détails qui les rendent réels et vivants.

 

Grâce à son style fluide et soigné, ses descriptions méticuleuses des lieux, les anecdotes qu'il intègre dans l'intrigue, il est permis d'imaginer que l'auteur ne s'est pas contenté de faire appel à son imagination, mais qu'il a pris le temps de se documenter avec toute l'exigence qu'on lui connaît.

 

Dernier homicide connu est un roman qui se lit vite, pour de bonnes raisons! Alors que le meurtrier est connu d'entrée, le lecteur est tenu en haleine page après page, entraîné par les nombreux rebondissements qui l'emmènent jusque dans les stations fantômes du métro parisien où se dénoue l'histoire.

 

Un roman policier différent? Oui parce qu'il échappe aux écueils de la littérature policière actuelle truffée de caractères racoleurs, d'intrigues si complexes qu'on en oublie l'essentiel, à savoir l'intrigue elle-même, et de personnages si fouillés qu'ils en deviennent complètement irréels et perdent toute crédibilité.

 

Les histoires du Dr K sont pleines d'imagination et efficaces. Ses personnages pourraient presque être nos voisins.

En lieu et place de l'artillerie lourde, l'auteur a choisi la simplicité de ton et de forme. C'est ce qu'il y a de plus difficile en écriture.

 

Il prend le risque d'être anti-conformiste et de continuer à écrire de ce style qui lui est propre, avec une régularité rassurante, et une tenacité férocement efficace.

 

Disponible en librairie depuis le 1er janvier 2012, Dernier homicide connu devra jouer des coudes pour se frayer un chemin dans les rayons.

 

Que tous ceux qui aiment les choses bien faites résistent à la tentation de prendre le premier best-seller en vue sur les consoles, et cherchent ce roman-là, pour lire autrement. Ils y trouveront quelques 212 pages de belle écriture et se régaleront.

 

Puisque le Dr K a l'audace de jouer dans la cour des grands, ayons cette même audace en le lisant.

 

Dernier homicide connu, 2012

Olivier Kourilsky

www.olivierkourilsky.fr

 

Editions Glyphe

www.editions-glyphe.com

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog du Docteur K
  • Le blog du Docteur K
  • : tout sur les polars du Docteur K
  • Contact

Profil

  • auka
  • médecin chef du service de néphrologie dialyse au centre hospitalier sud francilien de 1982 à 2009, j'écris des romans policiers médicaux (  8 parutions depuis 2005...)
  • médecin chef du service de néphrologie dialyse au centre hospitalier sud francilien de 1982 à 2009, j'écris des romans policiers médicaux ( 8 parutions depuis 2005...)

Recherche

Liens