Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2021 4 08 /04 /avril /2021 18:34

Une chronique d'Annie Soyer

 

Nouvel article sur Les plumes noires d'Annielecture

Meurtre pour de bonnes raisons de Olivier Kourilsky

par annielecture

4ème de couverture :

Agnès Bourdin cache une blessure profonde. Elle n'a jamais connu son père, mort pendant la guerre d Algérie. Dans le service de chirurgie réputé où elle vient de décrocher un poste, des actes de malveillance troublent le quotidien de l'hôpital. Tandis que chacun suspecte tous les autres, Agnès se penche sur le passé de son père. Quel homme était-il en réalité ? Que s'est-il passé en Algérie ? D'autres événements secouent le quartier. Un tueur en série, plusieurs peut-être, rôde près de Barbès. Le commissaire Maupas mène les deux enquêtes de front, avec l'aide discrète de son collègue Machefer. 

Mon avis :

Des morts en clinique, des dealers assassinés. L'histoire commence, et on est vite happé dedans.
Comme tous les livres de Olivier, il se laisse lire facilement.
Au premier abord, les éléments ne semblent pas être reliés, ce qui, j'avoue, m'a un peu perdue, mais très vite le puzzle s'assemble et on comprends.

L'écriture a évolué ; je l'ai trouvée beaucoup plus fluide et incisive. Au final, c'est un excellent policier, que l'on lit d'une traite, sans se lasser, et que j'ai dégusté avec plaisir.

Ma note : 16,5 / 20

Partager cet article
Repost0
8 avril 2021 4 08 /04 /avril /2021 18:24
Une belle chronique de THC sans ordonnance !

Partager cet article
Repost0
16 mars 2021 2 16 /03 /mars /2021 11:34
Le Dr K sur Ouvrons les guillemets, RCF Lorraine Nancy, les 7 et 10 avril
Le Dr K sur Ouvrons les guillemets, RCF Lorraine Nancy, les 7 et 10 avril

L'enregistrement de l'émission ( 45 minutes) aura lieu cet après midi (avec Gilles Laporte)

On parlera de La médecine sans compter, puis de THC sans ordonnance

 L'émission sera diffusée le mercredi 7 avril à 19h15 et le samedi 10 avril à

10h 45  sur le site de RCF Lorraine Nancy (ou sur 93,7).

Je rappellerai les horaires en temps utile !

Partager cet article
Repost0
11 mars 2021 4 11 /03 /mars /2021 16:23
Le Docteur K bientôt interviewé sur RCF Lorraine Nancy

45 minutes d'entretien avec mon ami Gilles Laporte  à propos de La médecine sans compter

Lien vers le podcast à suivre très prochainement

Partager cet article
Repost0
19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 15:05
THC EST BIEN EN STOCK !

Plusieurs d'entre vous, m'ont informé que d'après leur libraire préféré, THC sans ordonnance était épuisé ou en rupture de stock

Effectivement, le tirage initial s'est révélé rapidement insuffisant ( la rançon du succès?) , et comme tout est un peu ralenti en ce moment ( merci encore au coronavirus !), la réimpression, le réassort et la mise à jour de Dilicom (le site d'informations pour libraires ) ont pris un peu plus de temps que prévu.
Le problème est désormais réglé.

n'hésitez plus.. COMMANDEZ-LE !!

Partager cet article
Repost0
15 février 2021 1 15 /02 /février /2021 10:42
Une chronique touchante de La médecine sans compter
Jean François Chalot
La médecine sans compter
Voici un livre que j'ai bien aimé
L'auteur qui a une partie de ses racines à Blandy les Tours où une rue porte le nom de son père raconte sa carrière et son combat médical :
Pour la toute petite histoire, son père, professeur de médecine, appelé par le mien
instituteur à Blandy les Tours au moment de ma naissance m'a permis de vivre ( j'étais mal parti) merci à lui
Partager cet article
Repost0
7 février 2021 7 07 /02 /février /2021 17:56
Une belle chronique de Cassiopée sur  THC sans ordonnance

THC sans ordonnance
Auteur : Olivier Kourilsky
Éditions : Glyphe (15 Janvier 2021)
ISBN : 978-2352851264
240 pages

Quatrième de couverture

Le corps d'un trafiquant de cannabis est retrouvé près de la frontière espagnole, affreusement mutilé. Or, l'individu, connu de la police, avait été déclaré mort deux ans plus tôt. Sur le chemin de l'enquête, alors qu'un tueur redoutable vient de s'évader, les accidents et les cadavres s'accumulent.

Mon avis

C’est près de la frontière espagnole, dans la montagne, qu’un corps, affreusement mutilé, a été retrouvé. Les enquêteurs qui se rendent sur place ne comprennent pas pourquoi son visage a été défiguré, ses viscères éparpillés, et le reste de son corps dispersé dans des auges à cochons, de quoi vous dégouter du saucisson à vie…. Que voulaient cacher ceux qui l’ont tué ? Sans aucun doute, retarder l’identification mais pourquoi ? Seul indice : des traces de pneus d’un 4 x 4 mais il y en a plusieurs dans le coin.

Ce récit se déroule en 2019, et les recherches peuvent utiliser la piste ADN. Et cette idée s’avère fructueuse, l’homme est identifié, il s’agit de Pedro Ramirez, un trafiquant de drogue, bien connu des services de police. Sauf que …  il y a un os …. Cet homme est mort et a été enterré il y a deux ans dans un village proche de Huesca en territoire espagnole. Nos fins limiers se retrouvent face à plein de questions. Où orienter leurs investigations ? Répertorier tous les 4 x 4 du coin, en commençant par la patronne du chalet, où sont hébergés les policiers ? Rencontrer le médecin qui a signé le permis d’inhumation du faux mort ? Les deux pistes vont être suivies. Les pneus du véhicule tout terrain ont été changés récemment, le médecin a disparu et les employés des pompes funèbres qui avaient enterré Pedro Ramirez, sont tous décédés dans le même accident.

Hum, hum, ce fameux Pedro avait sans doute la ferme intention d’effacer ses traces et ne voulait pas être retrouvé. Claude Maplède et son adjoint le lieutenant Pierre Leroy, sont venus de Toulouse et ils ont bien l’intention d’aider celui qui les a appelés à la rescousse, l’adjudant-chef Bergui. Il va falloir creuser et questionner les différentes personnes avec intelligence et discernement. En premier lieu, les hommes vont remonter le fil qui les conduit à tous ceux qui ont été en cheville avec Pedro. Des malfrats dont l’un s’est récemment évadé….et un autre proche de bénéficier d’une remise de peine. De fieffés menteurs qui essaient d’embobiner les policiers en ne disant pas la vérité.  Il faudra toute la ténacité des détectives pour cerner les tenants et les aboutissants de cette histoire et démêler le vrai du faux.

Dans ce dernier opus, Olivier Kourilsky a pris sans aucun doute beaucoup de plaisir à mettre en scène les personnages qui lui sont chers. Victor Maupas sort de sa retraite et c’est tant mieux car en électron libre, il observe, il réfléchit, et ne laisse passer aucune information. Son écriture est toujours vive, fluide, avec des pointes d’humour. Son intrigue se tient et les rebondissements sont nombreux. J’ai trouvé très intéressant que soient développées les raisons d’agir des uns et des autres. Amour, vengeance, addiction qui rendent fébriles, l’auteur nous rappelle que les hommes peuvent être fragilisés par leur vie personnelle et que leurs faiblesses sont parfois un handicap. Le contenu est parfaitement maîtrisé, pas de fausses notes, tout s’emboîte. Le lecteur se croit arrivé plusieurs fois puis il se retrouve embarqué sur une autre route, avant que tout finisse par s’éclaircir…. Les dialogues apportent du rythme à l’ensemble et cela donne une lecture très plaisante, prenante et réaliste.  

 

 

 
Partager cet article
Repost0
1 février 2021 1 01 /02 /février /2021 19:59
 
 
 
 
 
 
 
 
livresaddictblog.blogspot.com
 
 

lundi 1 février 2021

THC sans ordonnance d'OlivierKourilsky - Editions Glyphe
 
 **** Chronique de Jess ****

Le corps d'un trafiquant de cannabis est retrouvé près de la frontière espagnole, affreusement mutilé. Or, l'individu, connu de la police, avait été déclaré mort deux ans plus tôt. Sur le chemin de l'enquête, alors qu'un tueur redoutable vient de s'évader, les accidents et les cadavres s'accumulent. Dans cette histoire aux rebondissements multiples, le Dr K fait appel à quelques-uns de ses personnages fétiches.

 

Après ma précédente lecture que j'ai abandonné, j'avais besoin d'un polar dont je savais à l'avance que j'allais passer un bon moment. J'adore les polars d'Olivier Kourilsky, car je sais d'emblée que ce sera une bonne lecture.
 
Dans cette nouvelle enquête, nous retrouvons tous les personnages de son précédent polar : L'étrange Halloween de M. Léo (retrouvez mes autres chroniques en fin d'article). Un meurtre particulièrement immonde a lieu proche de Toulouse. Le corps est retrouvé éviscéré sur plusieurs endroits. Malgré tout, les enquêteurs apprennent rapidement l'identité du cadavre, un trafiquant de drogue. L'enquête va être menée de front par plusieurs enquêteurs, l'adjudant-chef de la gendarmerie Bergui qui a appelé en renfort le SRPJ de Toulouse. Pierre Leroy et Claude Malplède vont donc être les seconds sur les lieux du drame. Mais également ceux de Paris, dont Victor Maupas qui va donc reprendre sa casquette d'enquêteur pour aider ses anciens collègues. En effet, l'homme de main des hommes arrêtés dans l'affaire de l'étrange Halloween de M. Léo s'est fait la belle. Plusieurs cadavres vont se retrouver sur sa route et il va vite falloir l'arrêter. 
 
Étrangement j'ai trouvé cette nouvelle enquête plus morbide que dans les précédents livres d'Olivier. Et j'avoue que ce n'est pas pour me déplaire bien au contraire ! Comme d'habitude, on connaît d'entrée de jeux la plupart des coupables, même s'il reste quelques interrogations sur certains meurtres. La multitude d'enquêteurs aurait pu être casse-gueule, mais tout s'enchaîne à merveille grâce au différent rôle de chacun dans les investigations. 
Aucun temps mort, cette enquête ne nous laisse pas une seconde de répit. Plusieurs rebondissements viennent parsemer le scénario et le final m'a laissée pantoise. Je ne m'attendais pas à un retournement de situation de dernière minute.
 
C'est encore une fois une excellente lecture et un super moment de lecture. Je ne suis toujours pas déçue ! Mais toujours le même bémol, les polars d'Olivier se lisent trop rapidement et on est déçu d'avoir terminé.
 
Autres chroniques :
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 18:38
 La chronique de l'oncle Paul sur THC sans ordonnance

Les lectures de l'oncle Paul

 28 janvier 2021

Olivier KOURILSKY : THC sans ordonnance.

Et non remboursé !

Dans la neige immaculée pyrénéenne, une tête écrabouillée et des viscères éparpillés constituent le reliquat d’un corps qui sera retrouvé peu après dans une cour de ferme.

Pour le commissaire Claude Maplède (Tiens, cela me rappelle quelqu’un !) et son adjoint le lieutenant Pierre Leroy, il s’agit d’un véritable imbroglio. Ils se sont déplacés de Toulouse à la demande de l’adjudant-chef Bergui, de la brigade de Saint-Lary-Soulan, qui se trouve dans un cas dépassant ses compétences. Autant les deux policiers toulousains sont incommodés par le spectacle peu ragoûtant, autant l’adjudant-chef reste stoïque, calme, voire serein. Comme s’il avait l’habitude de ce genre de scène.

PUBLICITÉ

D’autant que l’identification du cadavre ne va guère être facilitée, les porcs de Bigorre, appartenant à une petite entreprise familiale et vivant en plein air, ont commencé à en déguster les extrémités. Les doigts et les orteils ont disparu dans leur estomac, ce qui va nuire évidemment à la fabrication de pâtés et dégoûter la clientèle locale. Des traces de pneus d’un 4X4 sont bien relevées, mais il s’agit d’un type de véhicule assez répandu.

En attendant les résultats de l’autopsie, les deux policiers s’installent à l’unique chalet du village d’Aulon, dont la patronne qui gère seule l’établissement, aidée parfois par un jeune homme, est l’heureuse propriétaire d’un 4X4, actuellement indisponible pour des raisons relevant de pneumatiques défaillants.

Heureusement, grâce à l’analyse ADN du défunt, qui offrait un repas non désiré aux vautours et aux porcins, l’identité est établie en compulsant le fichier national automatisé des empreintes génétiques. Ce qui ne les avance guère puisque l’homme, un nommé Pedro Ramirez, est inscrit comme trafiquant de drogue. Ce serait une excellente piste, sauf que le Pedro Ramirez en question est officiellement décédé trois ans auparavant d’une crise cardiaque, et enterré en Espagne, non loin de Huesca, près de la frontière.

Une vérification s’impose et, à leur grande surprise, le cercueil ne contient que des pierres. Les propriétaires de l’entreprise de pompes funèbres, qui ont procédé à l’inhumation, sont morts d’un accident de voiture quelques années auparavant. Le docteur qui a établi l’acte de décès a vendu son cabinet à un jeune confrère et depuis a disparu dans la nature.

Pedro Ramirez était en cheville avec des malfrats parisiens dont Lambert, riche industriel, Daneur, ancien directeur d’un club de karaté et judo, Doresme, le chauffeur de Lambert, et un homme de main, Boris Korsoff dit King-Kong à cause sa morphologie. Ils sont actuellement sous les verrous. Etaient car Korsoff s’est évadé trois semaines auparavant, et Lambert doit bénéficier d’une remise de peine. Ces quatre personnages avaient été arrêtés par le commandant Claude Chaudron, chef de groupe à la Criminelle, et Hubert Piron, commandant affecté aux Stups.

Maplède se met en relation immédiatement avec Claude Chaudron et il est tout étonné d’avoir à faire avec une femme. Réaction compréhensible à cause d’une prénom épicène. Nonobstant, Chaudron et Piron s’emparent de cette affaire, avec quelques-uns de leurs hommes, dont une femme, et bientôt ils se rendent compte qu’un tueur joue au Petit Poucet semant des cadavres. Le triste individu pratique la politique de la terre brûlée.

 

Nous retrouvons avec plaisir les personnages principaux des précédents romans d’Olivier Kourislky, c’est-à-dire Chaudron et compagnie pour une affaire qui s’avère tortueuse. Une enquête qui les mène à la frontière espagnole, du côté de Pithiviers et en d’autres endroits où Korsoff est localisé ainsi que divers protagonistes malfaisants.

Pedro Ramirez servait d’homme de main à des trafiquants de cannabis, le fameux THC ou en langage clair le tétrahydrocannabinol, plus connu sous l’appellation de cannabis récréatif. Mais ce qui s’avère le plus intéressant, quoi que, ne réside pas dans cette enquête échevelée, mais dans le rôle des différents participants officiels ou non.

Ainsi Victor Maupas, l’ancien chef de Chaudron parti en retraite va s’insérer dans cette enquête, un peu par ennui et beaucoup parce que son amie Agnès, qui est mariée et dont il est plus ou moins secrètement amoureux, est l’une des victimes du tueur.

Si l’identité du coupable, responsable de la mort de Pedro Ramirez, trottine dans la tête du lecteur, ce n’est qu’au dénouement final qu’elle est dévoilée, et surtout les motivations qui l’ont conduit à se débarrasser du trafiquant.

Un très bon roman policier, qui sonne juste pour le profane que je suis, et qui permet de retrouver des personnages connus dans leur vie quotidienne, professionnelle, familiale et sentimentale.

L’action débute en septembre 2019. Ils ont eu chaud, car après ils étaient confinés.

Olivier KOURILSKY : THC sans ordonnance. Editions GLYPHE. Parution 15 janvier 2021. 240 pages. 15€.

ISBN : 9782352851264

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2021 1 18 /01 /janvier /2021 15:41
THC sans ordonnance en librairie le 25 janvier !
Chers amis,
Trois titres des Éditions Glyphe sont confirmés en librairie fin janvier :
- « Mes chats »
- « THC sans ordonnance »
- « Les mots farceurs, tome II »
Bien sûr, vous pouvez les commander sur http://www.editions-glyphe.com/
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du Docteur K
  • : tout sur les polars du Docteur K
  • Contact

Profil

  • auka
  • médecin chef du service de néphrologie dialyse au centre hospitalier sud francilien de 1982 à 2009, j'écris des romans policiers médicaux (  11 parutions depuis 2005 dont un livre "témoignage" sur la médecine)
  • médecin chef du service de néphrologie dialyse au centre hospitalier sud francilien de 1982 à 2009, j'écris des romans policiers médicaux ( 11 parutions depuis 2005 dont un livre "témoignage" sur la médecine)

Recherche

Liens